Une Chèvrerie née de la passion. Agricultrice dans l’âme, Sophie Gascon à su transformer la ferme familiale en élevage artisanal.

Une Chèvrerie née de la passion. Agricultrice dans l’âme, Sophie Gascon a su transformer la ferme laitière familiale en élevage de chevreaux de boucherie.

“J’ai commencée en mars 2011 avec 3 chèvres. Je suis tout de suite tombée en amour avec cette production et dans les mois qui ont suivis, j’ai acheté 16 chèvres de plus.

On continue à agrandir ” dit la jeune femme avec le sourire d’oreille en oreille qu’on lui reconnaît.

Effectivement elle ne cache pas son amour pour ses 60 femelles adultes, toutes nommées et qu’elle reconnaît en les regardant. “Anaïs à 6 ans, elle va chevrotter dans 1 mois” dit elle, en grattant la chèvre en question derrière l’oreille.

 

“Les chevreaux sont de vrais joueurs.  Ils vont partout où ils ne devraient pas!”

En plus de sa passion pour la chèvrerie et l’appréciation des clients pour cette viande peu commune et particulièrement savoureuse, Sophie a ajoutée la production d’oeufs fermiers à son étalage depuis juin 2014.  Les oeufs de ses 95 poules trouvent toujours preneur, pour le plus grand bonheur de sa clientèle.

 

D’ailleurs Les biquettes à Flopine ont participé à un projet pilote au cour de l’année 2016 qui permettait à 50 producteurs à petite échelle de vendre leurs oeufs directement dans les marchés publics, ce qui augmente de beaucoup la rentabilité ainsi que la diversité au Marché Fermier du Comté de Huntingdon.  Le projet est également très apprécié des visiteurs, qui ont enfin accès à des oeufs frais “C’est un petit marché mais je l’adore,” dit elle. “C’est le fun que les gens soient contents et qu’ils reviennent te le dire d’une fois à l’autre.  Ça fait sourire et c’est gratifiant.”

 

Lors d’une discussion avec Sylvain Gascon, le père de Sophie, nous apprenons que la viande de chevreau provient des jeunes adultes, rendus à maturité à environ 90lbs. “ C’est à ce poids que nous y trouvons le meilleur rendement qualité/prix.  Plus ils sont vieux moins ils grossissent, donc ils coûtent plus cher à produire et le goût est moins délicat que ce que l’on souhaite » explique le propriétaire de la Ferme Chatrac qui est également très impliqué à la chèvrerie. La viande est découpée et transformée chez une entreprise locale, la Boucherie Poirier à Saint-Louis-de-Gonzague avant de revenir à la ferme pour la vente.

 

L’entreprise grandit et plusieurs défis pointent à l’horizon pour la jeune agricultrice, dont l’intégration dans un horaire déjà chargé, de son premier bébé, attendu en juillet.

 

Toutefois, c’est sans doute grâce à la collaboration sans bornes de son conjoint et co-actionnaire David que Sophie donne l’impression de pouvoir tout faire.  Eux qui déploraient une productivité de leurs chèvres en deçà de la moyenne il y a quelques mois, ils ont réussit à presque doubler le nombre de chevreaux en moins d’un an, ayant modifié l’alimentation pour que les chèvres soient encore plus en santé donc encore plus heureuses.  D’ailleurs la devise de cette agricultrice parle d’elle-même: Animaux heureux égale producteurs heureux.  Tout est fait en fonction du confort et de la santé des animaux que l’on retrouve à la chèvrerie.

 

En somme, l’esprit entrepreneurial qui fait la renommée de Sophie et Sylvain Gascon combiné au sourire contagieux reconnue par tous ceux qui les côtoient laissent croire que Les biquettes à Flopine deviendra tôt ou tard une référence en matière de production durable et rentable, et ce dans le plus grand respect de la santé animale.

du 15 avril au 4 octobre 2017

Un calendrier d’été des plus intéressants!


“Chaque semaine il y aura un événement” dit Ian Ward, coordonnateur du Marché. De la distribution d'arbres aux concerts quasi-hebdomadaires, en passant par une série de conférences permettant aux visiteurs...

du: 2017-04-15 au: 2017-10-04 19:00

En savoir plus
Meilleur événement de la région